Membre permanent de La Galerie 21, Membre de Street-photography France

Ernst Haas: 
« On distingue deux races de photographes: ceux qui fabriquent des images et ceux qui les prennent. 
Les premiers ont leur studio.. Les seconds, leur studio c’est le monde ».

Je ne suis pas photo-journaliste, je couvre le “non-événement". 

Le monde est vaste et les sujets photographiques tout autant. Les rencontres, la curiosité et la sensation de liberté créative que procure la recherche de l'inattendu me provoque une joie intense. La rue offre des instants de vie et je me laisse porter par un regard, une situation, une ambiance, une atmosphère, une lumière. 

Pris de passion pour les portraits de caractère j'ai effectué une série que j'ai nommé “les Gueules”. Un genre particulier où j'ai demandé à des dizaines de modèles de ne rien exprimer. Ce type de pose a pour avantage de donner aux portraiturés une personnalité très forte. En ne laissant rien paraître ou en ne donnant aucune indication le spectateur peut se voir déstabilisé et amené à s'interroger sur cette situation peu habituelle où il se voit scruté jusqu'au plus profond de son être.

I am not a photo-journalist, I cover the “non-event”. I marvel at a situation, a look, a light. In the street, I am not an actor in the scenes and, randomly when I meet, my gaze picks up moments of life. I let myself be carried by life and my steps are guided by the freedom of encounters. I do not close my eyes to misery but I have the will to seek the part of humanity that we have left. Whether it's street or studio photography, people are always at the heart of my photographic subjects.

Le salon d'automne Art Colomiers Expo
Salon Artempo de Cugnaux

 

Diplômé d'un Master 2 AGCOM en administration et gestion de la communication (Université Toulouse1 Capitole)
Titulaire d'un niveau de maîtrise en Droit mention études politiques, d'une licence en droit public et d'un BEP de photographie après un passage de 2 ans à l'ETPA.

27 ans d'expérience professionnelle dans le Groupe Solocal, Directeur Média et dernièrement Directeur opérationnel chez Vaxinano.
 Prix et expositions:

lors du 46ème salon d'automne de Colomiers rebaptisé  "Art Colomiers Expo",  j'ai présenté un triptyque de 27 portraits pour lequel j'ai été honoré de me voir décerné le prix de la photographie 2018.
La présentation de ce même triptyque au salon Artempo de Cugnaux m'a valu le prix du jury 2020. 
 

On en parle:  La Dépêche, News letter d'artoulouseClutch Mag P36, Artoulouse 

2023 Exposition collective Galerie21 Toulouse

2022 “Instants de rue” Balma

2021 "L'amour aux fenêtres"   Article de Silvana Grasso journaliste 
Toulouscope
Artempo 2020 Cugnaux Prix du Jury 2020
Art'itudes Flourens  Prix de la photographie 2019
Art Colomiers Expo  Prix de la photographie 2019
Les gueules du Cactus 2017
111 des arts,   Puerto Habana,   Cactus

Expositions peintures:  
Artoulouse,   Tournandart
Membre permanent de LA GALERIE21 
 

INTERVIEW PAR JACQUES LAVERGNE D'ESPRIT OCCITANIE
 

Interview par SEBASTIEN BRETENHOU de FRANCEBLEU du 20 Novembre 2023

À propos de l'un de mes portraits d'enfant pris à Madagascar chez Violette et Dieudonné
Sergio Lucero réalisateur Argentin et ardent défenseur des droits de l'homme a écrit:
"La photographie comme concept social existe dans ton travail, une quête qui va au delà de l’esthétique dans ce dernier visage humain a prévalu. C’est une vraie photographie.Très bon travail technique et très bonne intention de renforcer les liens sociaux". Félicitations
"La fotographia como concepto social existe en tu trabajo una bùsqueda que va mas allá de la estetica en est última s el cariz humano prevaleció. Y de eso se trata la verdadera fotografía. Muy ben trabajo técnico.. Y muy buena la intención de realzar el relato social. Felicitaciones". Sergio Lucero 

Quelques Témoignages - Many Testimonials:

Hélène Hugon: « Regard indéfinissable, quel splendide et émouvant cliché ». ”Maître de la photographie du visage, du portrait de caractère, du pris sur le vif dans la rue, dans la foule, dans la mer, de l'architecture, de ses voyages, ombres, lumières et plus encore, le vivant ou les statues, toujours la trouvaille qui nous étonne, toujours l'émotion palpable, un libre présent pour nos ressentis, je veux dire une maîtrise exceptionnelle d'un artiste humaniste qui rend visible l'invisible".
 “Indefinable gaze, what a splendid and moving picture”. “Master of facial photography, character portraits, candid shots in the street, in the crowd, in the sea, of architecture, of his travels, shadows, lights and more, the living or the statues , always the find that surprises us, always the palpable emotion, a free present for our feelings, I mean an exceptional mastery of a humanist artist who makes the invisible visible”.

Céline Michelina: “Magnifique regard. L'humanité fait le monde.. Ton regard l'expose.” “Wonderful look. Humanity makes the world. Your gaze expose it”

Véro Tabarly Soprani:
« Tous ces voyages me font rêver, et leurs images témoignent de la curiosité et de l'ouverture à l'autre qui doivent vous habiter. Super... »
« Beaucoup de plaisir à recevoir vos images sobres, vraies, directes, touchantes, belles, émouvantes, bravo pour votre regard, vraiment. Et merci. » “All these trips make me dream, and their images testify to the curiosity and openness to others that must inhabit you. Great... " “A lot of pleasure to receive your sober, true, direct, touching, beautiful, moving images, congratulations for your look, really. And thank you. »
 

Martine Denet Vernerey:
« Merci Patrick, tant de désir de vivre dans ce regard tourné vers l'avenir, tant de sagesse imprégnée dans cette barbe, tant d'année de labeur imprimées dans les cellules de sa peau, tant de sérénité et de confiance en toi pour se laisser photographier. Alors que je traverse l'épreuve de la douleur et de la maladie, tes photos m'aident à garder espoir en la beauté de l'être humain, merci".

"Thank you Patrick, so much desire to live in this gaze turned towards the future, so much wisdom impregnated in this beard, so many years of work imprinted in the cells of his skin, so much serenity and self-confidence to leave photograph. As I go through the ordeal of pain and illness, your photos help me to keep hope in the beauty of the human being. Thank you."
 

Laurent Binet artiste plasticien: « Un vrai régal ce moment de plénitude ». "A real treat this moment of plenitude".

Sandrine Sandy peintre:« Il n'y a qu'un photographe de talent qui peut aussi bien sublimer l'instant présent en l'immortalisant d'une façon sublime ... »
« Il faut du talent pour saisir dans le banal, un rythme, une harmonie, de la beauté ... ».  

"There is only a talented photographer who can so well sublimate the present moment by immortalizing it in a sublime way..." “It takes talent to grasp in the banal, a rhythm, a harmony, beauty...”

Pierre Papavero photographe: « Un sujet "fantastique", un ciel dramatico, et le coup de d'oeil du photographe: pas besoin d'autre mise en scène pour une image réussie ».
« Majestueux! Un portraitiste de cour ne ferait pas mieux ! Cette image dégage grande classe et sérénité, comme prise à la chambre »...

Aristide Tourdeprudent: « Surprenant, tu nous emmènes directement dans un autre monde avec une seule photo. Excellent ». 

“Surprising, you take us directly to another world with a single photo. Excellent ". 

Catherine Mattei: « Quelle belle photo, tu as saisi plus qu’une image ». "What a beautiful photo, you captured more than an image"…..
 

Francine Ancilotto portraitiste: « Saisir les regards à l’instant T je suis admirative.
J’apprécie doublement le fait que je suis portraitiste Bravo ».

Ambre Line: « J’adore remplie de poésie ..
De l’état brut de l’art sans détours cela me fait penser à kerouac aux personnages de ses romans ».

Flou Jeanne: « Tellement ce que j'aime. .. il y a tout sur cette image la poésie l'élégance le passage de l'âge une histoire .. merci ».

Nawel Milli: « Le texte qui raconte l'histoire de cette photo me touche tellement! Sa beauté qui vous attire, la peur d'être impudique, l'appel irrésistible d'immortaliser l'instant! Adrénaline douce! Merci! ».

Guillaume Duthu: « De toute beauté, comme un calme intérieur se dégage de cette fillette, avec un brin de mélancolie. BRAVO pour votre cliché, et vos lignes de texte pour ce moment que vous avez vécu ».
 

MON COMPTE INSTAGRAM CLIQUEZ SUR CE LIEN